Dans les coulisses de la Paris Games Week : La Game Connection

Dans les coulisses de la Paris Games Week : la Game Connection

Du 29 au 31 octobre 2019 se tenait la Game Connection, et j’ai eu l’opportunité d’y participer. Je vous raconte ça ?

         Quand on est un adepte des jeux vidéo, on connait forcément la Paris Games Week : un événement où le grand public peut essayer les dernières nouveautés vidéoludiques, découvrir les formations dans le jeu vidéo sur les stands, rencontrer des youtubeurs gaming et autres… Bref, il s’y passe énormément de choses sur presque une semaine ! Mais en coulisses, loin de la foule, des familles et des joueurs, il ne s’en passe pas moins…

         Dans un hall interdit au grand public, se déroule la Game Connection, qui a débuté un jour avant la Paris Games Week. Et bien qu’elle soit l’extension de cette dernière, ce n’est pas du tout la même ambiance bruyante ! Le salon est destiné aux professionnels, et s’y réunissent alors éditeurs, studios (des plus gros aux petits indépendants), vendeurs de middleware ou de moteurs de jeu, et autres prestataires de services pertinents dans le domaine. Tout le monde enchaîne les rendez-vous en tête-à-tête afin de parler affaires : ici, on négocie entre passionnés pour réaliser les jeux de demain. Les acteurs du marché se réunissent alors pour se rencontrer, se connecter avec de nouvelles perspectives ensemble, dans un environnement ultra dynamique.
         Chaque participant voit sa journée rythmée par ces rendez-vous organisés en amont via la plateforme de l’événement ; mais dans un moment de calme, on peut également assister à plusieurs conférences où l’on parle de nouvelles technologies, tendances ou encore monétisation. En tout, c’est plus de 2000 personnes qui assistent et participent chaque année à l’évènement.

         En place depuis 2001, la Game Connection se déroule deux fois par an : dans notre jolie capitale, et à San Francisco aux Etats-Unis. On y retrouve énormément de studios indépendants venant promouvoir leurs produits et élargir leur réseau, mais aussi des grands éditeurs et autres gros acteurs. Au-delà de créer des rencontres, les organisateurs souhaitent aussi représenter et couvrir toutes les plateformes de jeux (PC, consoles, jeux en ligne, jeux mobiles, VR et autres technologies émergentes), et toutes les parties de la production de jeux et les corps de métier qui s’y rattache : le développement, les arts visuels, la technologie, le community-management, les services annexes, la partie business et marketing… En bref, tout pour se développer et faire progresser l’industrie du jeu vidéo, ensemble.
         Et cela, à l’international, puisqu’une soixantaine de pays sont représentés ici ! (on vous conseille de pratiquer votre anglais si vous souhaitez aller y vendre votre jeu l’année prochaine !)

Photo par Leo-Paul Horlier pour la Game Connection

         Le jeu indie était quand même bien à l’honneur, car comme chaque année, il y avait le « Indie Development Awards » visant à récompenser et mettre en avant les meilleurs studios internationaux indépendants, avec une trentaine d’acteurs présentés, et ce, à tous les stades de développement. Ainsi cela fait plus de 11 ans que la Game Connection est l’endroit idéal pour mettre en avant toute la créativité des jeux indépendants et leur originalité, afin d’être reconnus par leurs pairs.
         Le concours est ouvert, comme la Game Connection, à tous les supports, à tous les genres et à toutes les méthodes de distribution. Ici, tout le monde a ses chances !
         Pour voir les nominés de cette année, c’est par ici !

         De mon côté, j’étais sur le stand d’Audio Workshop, une entreprise de post production son venue entre autres pour trouver de petites pépites vidéoludiques à sonoriser. Et pour avoir assisté à de nombreux rendez-vous, je vous le dis : le jeu indépendant nous réserve des surprises incroyables pour les mois à venir ! Restez attentifs !

X
X